Pourquoi, Dieu ? Pourquoi !

Alors que le nombre du morts dû au Covid-19 explose, la vieille question qui refait toujours surface dans les temps difficiles fait son grand retour : « Pourquoi Dieu permet-Il une telle chose ? Dieu est-Il l’auteur de la souffrance et de la peine ? »

Laisse-moi te dire deux choses. Tout d’abord, le voleur vient pour dérober, égorger et détruire. Jésus est venu pour que nous puissions avoir une vie abondante (Jean 10:10). Le voleur (le diable) se réjouit de nos souffrance et de nos peines. Il s’en lèche les babines. Dieu souffre dans des temps comme celui-ci. Il nous aime et Il souffre quand Il voit Ses enfants et les autres souffrir.

Mais la deuxième chose qui me vient à l’esprit, c’est : « Avons-nous le droit d’accuser Dieu ? Le monde a-t-il vécu d’une façon qui Lui soit agréable ? S’il a retiré Sa main protectrice pour un temps, est-ce parce qu’Il nous déteste ou parce que tant de gens ont dit : « Laisse-moi tranquille. Je ne veux rien avoir à faire avec toi ou avec ta façon de vivre, Dieu. »

Et Dieu donne aux hommes ce qu’ils voulaient, mais ils ne réalisaient pas combien les choses seraient terribles dans ce monde si Dieu retirait Sa main de protection et de bénédiction. Si le Seigneur a supporté nos péchés, peines et souffrances à la croix, nous, chrétiens, partageons parfois la souffrance qui vient de ce monde.

Ne te méprends pas. Dieu ne se cache pas. Il n’est pas non plus insensible.

Aucune explication

Il y a quelques années, le fils d’un de nos amis de Belgique s’est suicidé. Je dois admettre que j’ai eu du mal à le digérer. Ces gens avaient fait des sacrifices en tant que missionnaires dans un pays difficile avant de revenir dans un coin de la Belgique spirituellement très endurci et d’y servir fidèlement le Seigneur en tant que pasteurs.

Leur fils prenait de la drogue et commençait à avoir de sérieux problèmes de dépression. Un jour, son père et son frère l’ont trouvé pendu à un arbre dans les bois.

Je ne peux rien imaginer de plus douloureux. Et j’ai traversé un moment avec beaucoup de « pourquoi ? » Je ne crois pas que nous aurons un jour toutes les réponses de ce côté-ci de l’éternité. Job et ses copains ont passé non moins de quarante chapitres à essayer de comprendre pourquoi toutes ces calamités l’avaient frappé.

A la fin, Dieu ne lui a jamais dit pourquoi. Il a donné à Job une nouvelle révélation de Lui-même et quand Job a vu cela, il n’a plus eu besoin de savoir pourquoi. « Mon oreille avait entendu parler de toi ; Mais maintenant mon œil t’a vu. C’est pourquoi je me condamne et je me repens Sur la poussière et sur la cendre » (Job 42:5,6).

Après beaucoup de réflexion (et de souffrance), je suis parvenu à au moins cinq conclusions. Dans ces temps d’épreuves, elles semblent être difficiles à croire, mais je suis convaincu qu’elles sont vraies :

Dieu est bon.

Dieu est fidèle.

Dieu fera ce qui est juste.

Dieu fait concourir toutes choses à notre bien.

Dieu nous aime d’un amour éternel.

J’ai entendu une chanson de country l’autre jour qui m’a fait sourire. Un gars était amoureux d’une fille lorsqu’ils étaient jeunes. Il priait pour qu’elle devienne sa femme et ça ne s’était pas fait. Vingt ans plus tard, ils s’étaient rencontrés un soir lors d’un match de foot. Et il chantait :

« Je remercie Dieu pour les prières non exaucées. »

Dans le Notre Père, nous prions : « Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite » avant de prier « donne nous aujourd’hui notre pain quotidien. »

Pour prier avec foi, tu dois d’abord pouvoir dire avec honnêteté : « Que Ta volonté soit faite en moi et dans cette situation, tout comme Ta volonté est faite dans le ciel. Même si ce n’est pas ce que je pensais vouloir. »

Prière

Permets-moi de prier pour nous. « Père, tu t’occupes de cette situation. Je me sens comme avant de commencer un tour de montagne russe, mais Tu nous tiens dans tes mains. Viens. Enseigne-nous ce que Tu veux que nous apprenions de cette situation. Merci d’avoir arrêter notre course effrénée à gauche et à droite. Tu nous ralentis pour que nous puissions écouter Ta voix. Donne-nous la capacité de t’écouter. Révèle-toi à nous d’une façon toute nouvelle. S’il te plaît. Donne-nous un cœur pour dire « oui » et ensuite obéir.

« Change-nous pour que, quand tout cela sera derrière nous, nous puissions être différents. Que nous te connaissions mieux. Que notre cœur soit délivré de cette addiction à l’adrénaline qui court dans ce monde et qu’il soit plongé dans le fleuve qui vient du Ciel.

« Envoie un réveil, Seigneur. Viens remplir ce désir de nos cœurs. »

Leave a Reply