Piégé avec une vérité de la Parole

dreamstime.com

Il y a longtemps, avant que je ne sois aussi proche de la perfection que je le suis maintenant :-), j’avais l’habitude de faire peur à ma femme. Je me cachais et la surprenais en surgissant devant elle. J’attendais dans l’ombre devant la porte jusqu’à ce qu’elle sorte des toilettes. Je me glissais sur la pointe des pieds derrière elle et attendait silencieusement qu’elle se retourne et fasse un bond en me voyant là, alors qu’elle ne s’y attendait pas.

Sur ce, elle était prête à me battre à mort, mais ça valait le coup.

J’ai fini par arrêter, cela dit, parce qu’elle m’a annoncé qu’elle allait avoir une crise cardiaque si je n’arrêtais pas.

L’autre jour, le Seigneur m’a fait quelque chose de comparable. Il m’a piégé avec une vérité de Sa Parole. Cette vérité m’a frappé comme un requin attaquant un surfer. C’était un gentil requin, bien sûr, et il m’a donné une léchouille amicale plutôt que de m’arracher la jambe.

Demande !

Je faisais une étude sur la joie quand je suis tombé sur Jean 16:24 : « Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite. »

Le verset m’a « sauté » au visage et j’ai pensé : « Ouah ! C’est une déclaration audacieuse. » C’est vrai. Jésus ne dit pas seulement que nous pouvons demander, mais qu’Il veut que nous demandions. Si nous le faisons, nous recevrons, ce qui permettra à la joie d’exploser dans notre vie.

Il nous presse de demander ! Ne soyez pas comme Achaz dans la Bible. Esaïe lui a dit : « Demande en ta faveur un signe à l’Éternel, ton Dieu; demande-le, soit dans les lieux bas, soit dans les lieux élevés. Achaz répondit: Je ne demanderai rien, je ne tenterai pas l’Éternel. Ésaïe dit alors: Écoutez donc, maison de David! Est-ce trop peu pour vous de lasser la patience des hommes, Que vous lassiez encore celle de mon Dieu? » (Esaïe 7:11-13). Cela paraissait pourtant très spirituel, pas vrai ? Eh bien, ça ne l’était pas. Je pense qu’Achaz ne voulait pas demander parce qu’une réponse lui donnerait une autre preuve de la réalité de Dieu et que le méchant roi aurait dû faire quelques changements dans sa vie.

Mets-le à l’épreuve !

Y a-t-il certaines choses que nous ne demandons pas à Dieu ? Avec une promesse comme celle que nous trouvons dans l’evangile de Jean, pourquoi n’est-ce pas notre premier réflexe de demander de l’aide au Seigneur ?

Certains craignent que Dieu ne réponde pas et que leur foi en soit ébranlée. Mais si c’est le cas, ils n’ont déjà pas beaucoup de foi à ébranler, n’est-ce pas ?

Et nous prêchons souvent pour atténuer cette promesse. Nous avons peur que quelqu’un en abuse alors nous passons la plupart de notre temps à expliquer pourquoi elle ne veut pas vraiment dire ce qu’elle semble dire.

Qui peut demander ? Les gens parfaits ? Les gens dont les muscles bombés de la foi épatent le reste d’entre nous ? Ou peut-être la promesse est-elle pour toi et moi quand notre cœur aime Jésus de toutes ses forces. Voilà à qui est destinée cette promesse :

« Fais de l’Éternel tes délices, Et il te donnera ce que ton cœur désire. » (Ps. 37:4)

« Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. » (John 15:7)

Si tu fais tes délices de l’Éternel et que tu demeures en Lui, demande. Tu demanderas automatiquement en accord avec Sa volonté.

Voilà un petit exercice pour grandir : que signifient « faire les délices » et « demeurer » ? Est-ce que c’est ton cas ?

Si tu fais Son plaisir et que tu habites en Lui, vas-y. Demande ! Tu seras rempli de joie et le Seigneur aussi, parce qu’Il se réjouit de la joie de Son peuple.


Hmmm—

« Les gens disent souvent : « Donne jusqu’à en souffrir. » Non ! Donne jusqu’à ce que ça te fasse du bien ! Donne jusqu’à ce que ça devienne un plaisir. Ne donne pas à contrecœur. Dieu aime celui qui donne avec joie. » Rick Warren


Leave a Reply