Adorer…lécher la main de Dieu ?

 

 

J’aimais beaucoup les petites bandes-dessinées qui se trouvaient au dos des journaux, à l’époque où les gens lisaient encore le journal. Pour situer un peu les choses pour vous, jeunes de vingt ans et en dessous, c’était avant que tout le monde ne lise sur son téléphone portable.

Une des favorites était : « Mère l’Oie et Grimm », de Mike Peters. Dans cette BD, une vieille dame avait un chat nommé Attila et un chien à l’air minable nommé Grimm.

Un jour, la vieille dame était en train de lire un livre sur la façon de dresser les chiens. Il disait que, si on veut dresser un de nos amis à quatre pattes, on doit lui dire ce qu’on veut qu’il fasse et répéter cet ordre encore et encore

Elle a alors regardé son chien et lui a dit : « Grimm…couché ! Couché ! Couché ! » Le chien l’a regardée, essayant de comprendre ce qu’elle pouvait bien lui vouloir, alors elle a répété : « Grimm, couché, couché, couché. » (« Down ! Down ! Down » en anglais.)

La compréhension a soudain éclairé le regard du chien et il a commencé à danser sur une vieille chanson des années 60 : « Doobie, doobie, down, doobie, down, down, down … doobie, doobie, down, doobie, down, down, down… », etc.

Lecher sa main ?

Ah, les chiens ! Certains les embrassent et d’autres les insultent, mais tout le monde se retrouve face à un de nos amis canins un jour où l’autre dans sa vie.

Mais le fait est que les chiens n’ont pas un très bon statut social. Si quelqu’un te dit : « Toi, chien ! », tu ne rougis pas timidement en battant des cils comme si c’était un compliment.

C’est pour cette raison que j’ai du mal à comprendre ce verset : Continue reading