Est-ce que tu as du mal à croire que Dieu t’a réellement pardonné

balance-154516_640Vraiment pardonné ?

Si mon petit frère n’était pas un gars aussi sympa, j’aurais de gros problèmes, à présent.

En tant que plus jeune de la famille, il a été la proie rêvée des farces de notre sœur et, humm… de moi.

Comme la fois où il dormait paisiblement sur le canapé et que je lui ai collé un flacon d’ammoniaque sous le nez. A l’époque, j’avais trouvé ça très drôle. Maintenant, je pense que je devais avoir un sens de l’humour un peu bizarre.

Bon, Charley est sympa, mais il faut quand même préciser qu’il a essayé de se venger. Je n’ai dormi que d’un œil, après ça, attendant que la justice égalise les scores. Je lui en dois toujours une, après toutes ces années, alors j’espère qu’il a oublié.

Quelque chose en nous croit que les comptes doivent être égalisés, que les plateaux de la balance doivent être équilibrés (sauf si elles sont déséquilibrées en notre faveur).

C’est ce que demande la « justice », après tout, non ? Combien de fois, en tant qu’enfant, n’avons-nous pas promis : « Je te revaudrai ça. »

C’est peut-être pour cette raison qu’il nous est si difficile de croire que Dieu nous a réellement pardonné, alors même que nous le Lui avons demandé et qu’Il a promis de le faire.

Un peu comme quand les frères de Joseph lui ont envoyé un message après la mort de papa Jacob. Il est vrai que ces gars-là lui en devaient une grosse. Ils l’avaient vendu comme esclave et, pendant des années, il a souffert de l’esclavage, jusqu’à se retrouver en prison. Continue reading