Es-tu assez grand pour le rêve que Dieu t’a donné ?

space

J’aime imaginer comment les choses ont pu se passer…

Deux disciples marchent péniblement sur la route vers Jésus, un froncement de sourcil plus grand que le mont Sinaï plaqué sur leur visage.

Jésus les avait envoyé au village Samaritain suivant pour préparer l’arrivée de son équipe.

“Ils disent qu’ils ne veulent pas que des sales juifs traversent leur ville!” rapportent les deux hommes.

Jean et son frère Jacques se tiennent à côté de Jésus. Le visage de Jean s’enflamme, devient aussi rouge qu’un thermomètre (et les thermomètres n’ont même pas encore été inventés.)

“Seigneur!” crache-t-il. “veux-tu que nous ordonnions au feu de descendre du ciel et de les consumer?”

Jean avait des rêves et des visions de grandes choses réalisées pour Dieu. Alors le voilà, avec Jacques, prêt à agir comme le grand prophète Elie, qui avait appelé le feu à descendre sur ses ennemis. Jean avait la foi lui aussi. Il pouvait faire des choses puissantes.

Jésus n’a pas été très surpris par sa réaction. Après tout, Il avait surnommé Jean et son impétueux frère “les Fils du Tonnerre.”

J’imagine bien Jean en train d’échauffer sa “voix-spécial-appeler-le-feu-du-ciel” quand Jésus l’a arrêté et réprimandé : “Vous ne savez pas de quel esprit vous êtes animés. En effet, le Fils de l’homme n’est pas venu pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver” (Luc 9:55,56). Continue reading