La petite vieille avec son AK-47

Les gens qui ont la priorité doivent aider ceux qui ne l’ont pas.

N’as-tu jamais remarqué que la personnalité des gens change souvent quand ils se retrouvent derrière le volant d’une voiture ?

Imagine une gentille vieille dame qui obtient une permission de deux heures hors de sa maison de retraite. Elle clopine gentiment sur sa cane jusqu’à sa vieille Peugeot qui l’attend patiemment dans le parking. Elle monte dedans et démarre le moteur.

« Vrouuuum, vrouuum ! » Elle fait rugir le moteur et sort du parking en faisant crisser les pneus.

Suivons-la dans notre drone.

Regarde, la voilà en train de montrer le poing à un autre conducteur. Qu’est-ce que c’est que ça, sur le siège à côté d’elle ? Un AK-47 ! Et qu’est-elle en train de crier à ce monsieur dans l’autre voiture ? Ooh ! Je ne savais pas que les vieilles dames connaissaient des mots comme ceux-là !

A chaque fois qu’elle pense que quelqu’un lui grille la priorité, elle pique une crise.

Finalement, après deux heures riches en événements, en cris, en hurlements et en folles gesticulations, elle retourne dans le parking de la maison de retraite, sort de la voiture et se traîne gentiment à l’intérieur. Elle laisse son AK-47 sur le siège. Heureusement, elle ne l’a pas utilisé, même si j’ai eu peur à deux ou trois reprises.
gun.jpg

Intéressant.

J’ai passé beaucoup de temps dans ma voiture au cours de ma vie et j’ai découvert que si tout le monde traitait la conduite comme un sport de contact, il y aurait davantage de misère dans le monde. Ceux qui permettent au trafic de s’écouler, ce sont les polis, qui acceptent occasionnellement de céder le passage.

Cedant le passage

Quand je conduisais pour aller au travail, je prenais une portion d’autoroute très chargée. A certains moments, le trafic ressemblait à des morceaux de bois flottés devant un barrage. La partie la plus difficile était d’entrer sur la route en question, surtout quand ça ne roulait pas trop mal.

Les gens qui se trouvent sur l’autoroute ont la priorité et si personne ne te laisse passer, tu risques d’attendre un long moment. Ils ont la priorité. Ils n’ont pas à te laisser passer depuis ta bretelle d’accès. Tu n’es qu’un sale mendiant demandant à ce qu’on te laisse entrer. Si tu essayes de forcer le passage, une grand-mère en colère pourrait bien te rentrer dedans ou sortir son AK-47 et te montrer qui a la priorité ici.

Je sais que c’est un peu exagéré. Souvent, une personne gentille qui avait la priorité me laissait entrer.

Je ne peux pas m’empêcher de penser au nombre de fois où une personne ayant la priorité m’a laissé entrer.

Je me souviens de la fois, en 1972, où le pasteur Van Horn nous a rendu visite et où il nous a invités, ma femme et moi, à venir travailler avec lui. Nous traversions une passe difficile et, sans cette invitation, je ne suis pas sûr que nous aurions continué dans le ministère, mais frère Van m’a laissé entrer.

J’ai connu une église qui envoyait un vieux bus scolaire chercher de pauvres enfants (et d’autres qui n’étaient pas si pauvres que cela). Certains de ces enfants ont depuis vécu des vies bien remplies, ont aidé d’autres personnes et servent le Seigneur aujourd’hui. Quelqu’un a laissé entrer ces pauvres enfants au lieu de rester assis dans son église confortable, en gardant toutes les bénédictions de Dieu pour lui-même.

Et puis, il y a cette femme qui a pardonné à son mari. Elle n’avait pas à le faire, mais elle l’a fait. Elle aurait pu lui fermer la porte pour toujours. C’était son droit, sa « priorité de passage » mais elle l’a laissé revenir et leur vie a prospéré parce qu’il n’a pas abusé de sa générosité. Il a commencé à la lui rendre.

Ouvrant la porte aux autres

Je connais des personnes qui donnent pour que de pauvres gens dans d’autres pays puissent avoir de l’eau propre dans leur village. « Mais nous avons des besoins dans notre pays ! » Combien donnes-tu pour aider les pauvres dans ton pays ?

En tant que bons citoyens d’un pays libre, nous crions fort quand quelqu’un essaye de violer un de nos droits. Nous pouvons le faire. Mais les pays et les gens qui sont le plus proche du cœur de Dieu regardent autour d’eux pour voir qui est en train de souffrir. Oui, je sais qu’il est parfois difficile de faire la différence entre les gens qui sont sincèrement dans le besoin et les profiteurs.

Mais nous devons essayer.

Nous essayons parce qu’une autre personne qui avait la priorité nous a ouvert la porte, à nous qui étions exclus, et nous a laissés entrer. Je pense que le Seigneur Jésus parle à certains d’entre nous aujourd’hui. Il dit que nous avons besoin d’ouvrir la porte à une personne qui se trouve à l’extérieur.

« Lui qui, dès l’origine, était de condition divine,

ne chercha pas à profiter de l’égalité avec Dieu,

mais il s’est dépouillé lui-même, et il a pris

la condition du serviteur.

Il se rendit semblable aux hommes en tous points,

et tout en lui montrait qu’il était bien un homme.

Il s’abaissa lui-même en devenant obéissant,

jusqu’à subir la mort, oui, la mort sur la croix.

C’est pourquoi Dieu l’a élevé à la plus haute place

et il lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,

pour qu’au nom de Jésus tout être s’agenouille

dans les cieux, sur la terre et jusque sous la terre,

et que chacun déclare: Jésus-Christ est Seigneur

à la gloire de Dieu le Père. »

(Philippiens 2, BDS)

_______________________________________________________

abonnez-vous aux Taches de Café. Vous les aurez dans votre boite e-mail une fois par semaine. Envoyez un email à fdavid.porter@gmail.com

 Victoire magazine cette semaine

“Le « comment faire » d’un réveil”–Steve Hill est surtout connu comme l’évangéliste qui a prêché dans le « réveil de Brownsville ». Le « Brownsville Revival » a été une série de réunions à Brownsville Assemblée de Dieu à Pensacola, en Floride, qui a débuté en 1995 et a continué pendant cinq ans. L’évangéliste Hill est mort en 2014 d’un cancer. Il nous a accordé cette interview en 2006. suite

“Le réveil et le chat de ma voisine”–Que faudrait-il pour que nous puissions vivre un grand réveil, à titre personnel et collectif, un réveil dans nos églises qui provoquerait un grand réveil d’évangélisation dans notre pays ?Je pense au chat de ma voisine « Gribouille »… suite

“Questions pour un pasteur : la polygamie ; explication du salut ; comment triompher du péché ; liberté en Christ” suite

“Comment survivre l’enfance de vos enfants” suite

“La place du sexe dans le mariage” suite

Leave a Reply